PÔLE RESSOURCES REGIONAL DES MALADIES NEURO-DEGENERATIVES
Occitanie Ouest

-A +A

Évaluation du plan MND 2014-2019 et les recommandations

Lundi, 7 décembre, 2020

Nous avons le plaisir de vous partager le rapport d’évaluation du Plan MND 2014-2019 ainsi que les 7 principales recommandations proposées par les Pr. Alain Grand et Yves Joanette (évaluateurs).

Consulter l'évaluation du Plan MND 2014-2019.

Consulter les 7 principales recommandations.

 

L’évaluation du PMND 2014-2019 s’est déroulée de décembre 2019 à mai 2020. Elle a été fortement perturbée par l’épidémie Covid 19 qui a surtout empêché la réalisation d’entretiens avec d’importants responsables et acteurs pris par la gestion de l’épidémie. Les évaluateurs remercient d’autant plus ceux qui ont su se rendre disponibles et notamment l’équipe de pilotage du PMND qui a fourni avec diligence toutes les informations susceptibles d’éclairer cette évaluation. Le travail sur documents et bases de données a donc été essentiel pour mener l’analyse.

Le PMND 2014-2019 s’inscrit dans un contexte législatif et réglementaire très complexe dont nous rendons compte dans nos propos liminaires (quelle place pour la procédure « plan » dans la gouvernance du système de santé et de la recherche ?). Il fait suite à une succession de plans à périmètres et à financements très variables (Alzheimer, Parkinson, Maladies rares, Investissements d’avenir…) ; ce qui rend très difficile l’identification des effets propres du
PMND vis-à-vis de la plupart des actions. Le rapport comporte deux parties bien distinctes : la 1ère consiste dans une analyse mesure par mesure du niveau d’atteinte des objectifs et des interrogations qui en résultent ; la 2ème, résolument tourné vers l’avenir, part d’une synthèse de ces analyses pour proposer des recommandations pour le futur. Le lecteur pressé pourra se contenter de la 2ème partie même si l’analyse mesure par mesure s’est révélée très riche d’enseignement. Au-delà de la stricte appréciation du niveau d’atteinte des objectifs du PMND, ce qui est apparu prioritaire aux évaluateurs c’est de préparer l’avenir. Le vieillissement de la population française va renforcer considérablement l’impact des maladies neurodégénératives dans la société. La France fait partie des pays « hyper-vieillis » et l’absence, à ce jour, de traitement curatif vis-à-vis des principales MND, notamment la démence, rend plus que jamais nécessaire d’anticiper. Dans un contexte fortement marqué par l’épidémie Covid 19 et par son impact sur les populations fragilisées, il est essentiel de faire le point sur les pathologies à l’origine de ces fragilités. La démence et les MND doivent donc rester une priorité des politiques de santé, médico-sociales et sociales à venir. C’est ce que ce rapport va s’attacher à démontrer.

 

 

Catégorie: 
Alzheimer
Catégorie newsletter: 
Type: 
Fin de publication: 
Lundi, 7 décembre, 2020

----------------------